les messages clés du Conseil de sécurité

Temps de lecture : 5 minutes


Sahara : les trois messages clés de la résolution du Conseil de sécurité

Temps de lecture : 5 minutes

Catégorie Politique , Gros plan

Temps de lecture : 5 minutes

Après la prorogation d’un an de la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara (Minurso), le gouvernement s’est déclaré très satisfait de la nouvelle résolution du Conseil de sécurité de l’ONU. Cette décision, adoptée le vendredi 30 octobre, s’est articulée autour de trois principaux messages selon le chef de la diplomatie Nasser Bourita : la clarté, la fermeté et la constance.

Temps de lecture : 5 minutes

Le vendredi 30 octobre, le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies a décidé de prolonger d’un an le mandat de la Mission onusienne pour l’organisation d’un référendum au Sahara (Minurso). Ainsi, rapporte Le Matin dans son édition de ce lundi 2 novembre, les 13 membres du Conseil ont adopté la résolution 2548 pour trouver une solution politique et mettre fin au différend sur le Sahara. Pour Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, cette résolution est porteuse d’un message de clarté, soulignant l’importance de l’engagement de l’Algérie dans le processus politique relatif à ce conflit. Il note que contrairement aux précédents documents, ce dernier cite l’Algérie cinq fois, affirmant ainsi son rôle dans le financement et le soutien du Front Polisario. Bourita insiste en précisant qu’à travers la nouvelle résolution, le Conseil de sécurité appelle l’Algérie à assumer son implication politique, diplomatique, militaire et humanitaire dans ce dossier.



 



Les manipulations de l’Algérie et du Polisario



Dans sa déclaration, le ministre a rappelé le refus constant du Polisario et de l’Algérie de procéder à un recensement des résidents de la région du Sahara. D’après Libération, le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCNUR) a indiqué dans son rapport du 7 octobre que le nombre de Sahraouis s’élève à environ 90.000, et que ces derniers vivent dans des conditions désastreuses. De plus, ils sont confrontés à plusieurs défis majeurs au niveau des camps, notamment la malnutrition, l’anémie et le manque de vaccins. Dans ce sens, Nasser Bourita explique que la nouvelle résolution est porteuse d’un message ferme qui souligne l’importance d’un recensement au Sahara. Le message exhorte également «l’Algérie et le Polisario à respecter le cessez-le-feu et à mettre fin aux manœuvres provocatrices et déstabilisatrices», en particulier dans la zone tampon de Guerguerat, souligne-t-il. «Le secrétaire général a rapporté au Conseil de sécurité 53 violations commises par les milices du Polisario, et a noté que les termes de l’accord militaire n°1 n’étaient pas respectés par le Front», a lancé le Chef de la diplomatie. En outre, le ministre a fait remarquer que la nouvelle résolution du Conseil de sécurité et le rapport du secrétaire général ne soutiennent pas les revendications du Polisario et de l’Algérie concernant la tenue d’un référendum. «La résolution ne contient aucune référence au référendum, alors qu’elle se réfère à six reprises à la solution politique», a déclaré Bourita.



 



Le plan d’autonomie du Maroc



Concernant le message de «constance», Nasser Bourita a déclaré que la résolution insiste sur la cohérence dans la préservation des acquis du Maroc, dont son Plan d’autonomie. Dans sa livraison du jour, Aujourd’hui le Maroc affirme que la communauté internationale trouve dans la solution que le Royaume a présentée en 2007 au Conseil de sécurité un moyen crédible de mettre fin au conflit sur le Sahara. Pour le ministre, l’initiative d’autonomie représente «une base pour toute solution politique», et repose sur «des paramètres de réalisme, de pragmatisme et de compromis». Enfin, il a tenu à rappeler que plusieurs pays ont récemment réitéré leur soutien au Plan d’autonomie du Maroc, notamment les États-Unis, la France, Oman, la Jordanie et le Gabon, entre autres, lors de la 75e session de la Quatrième Commission de politique spéciale et de la décolonisation de l’Assemblée générale des Nations Unies.



 



Pour rappel, plusieurs pays ont manifesté leur soutien à l’intégrité territoriale du Royaume en ouvrant leurs représentations diplomatiques dans les provinces du Sud. L’Eswatini, la Zambie, la Guinée équatoriale, la Guinée-Bissau et le Burkina Faso ont été les derniers à inaugurer des consulats généraux à Laayoune ou à Dakhla au cours du mois d’octobre. De leur côté, les Émirats arabes unis (EAU) ont annoncé le mardi 27 octobre leur intention d’ouvrir un consulat général à Laâyoune, devenant ainsi le premier pays arabe à ouvrir sa représentation diplomatique dans le Sud du pays.



Recommandé pour vous

Bilan de la majorité : un satisfecit qui soulève des questions

Temps de lecture : 6 minutes

Le président du Rassemblement national des indépendants (RNI), Aziz Akhannouch, le secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM)…

Fête du Trône : retour sur le discours du Roi

Temps de lecture : 6 minutes

À l’occasion de la fête du Trône, le Souverain s’est adressé à la Nation. Attendu par les Marocains, ce discours intervient au moment où l’éco…

Maroc : HRW dénonce les «techniques de répression» envers les dissidents

Temps de lecture : 6 minutes

L’Organisation non gouvernementale internationale (ONG) Human Rights Watch (HWR) a publié, jeudi 28 juillet, un nouveau rapport sur la situati…

Clôture de la 2e session du Parlement : quid du bilan législatif ?

Temps de lecture : 5 minutes

La Chambre des représentants et celle des conseillers ont clôturé, mardi 26 juillet, la deuxième session de l’année législative 2021/2022. Les…

Diplomatie : la coopération Maroc-Israël se consolide de plus en plus

Temps de lecture : 4 minutes

Les domaines de coopération entre le Maroc et Israël concernent plusieurs secteurs, notamment le militaire et la sécurité, l’économie et l’ind…

Chambre des conseillers : évaluation de l’impact des politiques publiques d’insertion des jeunes

Temps de lecture : 6 minutes

La Chambre des conseillers a tenu, mardi 19 juillet, une séance plénière consacrée à l’examen et à l’évaluation de l’impact des politiques pub…

Maroc-Israël : retour sur la visite du chef d’État-Major israélien

Temps de lecture : 4 minutes

Le chef d’État-Major israélien, Aviv Kohavi, est en visite de trois jours au Maroc. Le lieutenant-général est accompagné par le commandant res…

Maroc-Israël : renforcement de la coopération militaire

Temps de lecture : 4 minutes

En visite de trois jours, le chef d’État-Major et commandant en chef de l’armée israélienne, le lieutenant-général Aviv Kochavi s’est rendu, c…

Secteur de la santé : vers une réforme en profondeur

Temps de lecture : 6 minutes

Lors du Conseil des ministres tenu, mercredi 13 juillet, le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khaled Aït Taleb, a présenté dev…

Conseil des ministres : les réformes du système de santé sont une priorité

Temps de lecture : 7 minutes

Le roi Mohammed VI a présidé le 13 juillet un Conseil de ministres, durant lequel plusieurs projets de décrets et de loi-cadre ont été adoptés…

Sahara : l’émissaire de l’ONU Staffan de Mistura en visite au Maroc

Temps de lecture : 3 minutes

Staffan de Mistura, envoyé personnel du secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (ONU) pour le Sahara, est actuellement en visit…

Aziz Akhannouch : faire face à la crise du système éducatif est prioritaire

Temps de lecture : 3 minutes

Lors de son intervention, mardi 5 juillet, à la plénière mensuelle de la Chambre des conseillers, consacrée à la réforme de l’enseigneme…