Temps de lecture : 3 minutes

Accueil / Économie / Covid-19 : Les acteurs du tourisme demandent un plan de sauvetage

Covid-19 : Les acteurs du tourisme demandent un plan de sauvetage

Temps de lecture : 3 minutes

Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

Les mesures prises par le comité de veille économique pour lutter contre l’impact du Coronavirus sur l’économie nationale déçoivent les professionnels du tourisme. La perte en termes de chiffre d’affaires du secteur est estimée à plus de 34 milliards de dirhams.

Temps de lecture : 3 minutes

Les premières mesures du Comité de veille économique pour faire face au Coronavirus portent sur la suspension du paiement des charges sociales (CNSS) et la mise en place d’un moratoire pour le remboursement des crédits bancaires au profit des entreprises. Des dispositions jugées insuffisantes par les professionnels du tourisme.

Interrogé quant à l’impact de ces mesures sur le secteur, Abdellatif Khabbaj, président de la Confédération nationale du tourisme (CNT) ne mâche pas ses mots : «Ils ne nous ont rien donné. Les professionnels du secteur du tourisme ne sont pas satisfaits». Et d’ajouter «On a fait nos calculs. Le secteur du tourisme va perdre 34 milliards de dirhams de chiffre d’affaires d’ici la fin de l’année, si nous ne nous reprenons pas comme il faut d’ici là, le secteur de l’hôtellerie perdra 15 milliards de dirhams. Tout est fermé, il n’y a plus rien, il n’y a plus d’avions, nous n’avons plus de clients. Les nationaux ont peur de sortir de chez eux. On va droit au mur», s’insurge Kabbaj sur les colonnes du site Médias24. La CNT souhaite que plusieurs mesures soient prises, et ce, dès lundi prochain, date de la prochaine réunion du comité de veille économique.

Les recommandations des professionnels

La Confédération nationale du tourisme a présenté une liste de doléances au Comité de veille économique à commencer par dégrèvements d’impôts (IR, IS, TVA) pour toute la période de crise. Une mesure qui permettra de soulager la trésorerie des entreprises et de maintenir les paiements d’un maximum de salaire, rapporte L’Économiste ce mercredi 18 mars 2020. La CNT espère que les banques seront plus flexibles et que le Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM) les accompagne dans cette période compliquée. La Confédération propose le report des échéances bancaires de 12 mois sans frais ni pénalités, le maintien des lignes de crédit et l’ouverture de lignes d’emprunts sur 12 mois, avec réduction du taux d’intérêt à 2% sur cette période. La CNT réclame également la mise en place par l’État d’un fonds de soutien en faveur des entreprises touristiques pour faire face aux conséquences de cette crise, ainsi qu’un dispositif de chômage partiel en prenant en charge une partie des salaires. Bref, les professionnels demandent un plan de sauvetage pour limiter les effets et sortir de la crise.

Avec le textile, le tourisme est l’un des secteurs les plus touchés par le Coronavirus. Le CNT a publié une estimation des pertes dans le secteur touristique pour cette année 2020. Le scénario progressif des baisses (mars-décembre 2020) indique une perte globale de près de 6 millions de touristes qui vont se traduire avec un total de nuitées perdues de 11,6 millions.

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 3 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité

Et sur nos réseaux sociaux :

Al Omrane Expo 2024 : une plateforme pour faciliter l’accès au logement

Le président du Directoire du Groupe Al Omrane, Housni El Ghazoui, a annoncé la mise en place d’une nouvelle plateforme d’aide à l’acquisiti…

Industrie X.0 : préparer le Maroc pour le futur de la technologie

Depuis la première révolution industrielle, où le charbon et la vapeur offraient un avantage compétitif, la technologie a constamment transf…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire